Méditation du Raja Yoga :
une conscience, pas une technique.

Depuis le temps que j’en entends parler, je devrais me décider à faire du yoga. Il paraît que c’est bon pour tout, pour les articulations, pour le cœur, pour le stress… et pour la tête aussi. Super !

point d' interrogation bonhomme blanc 3d | images gratuites et libres de  droits

Allez, je prends les pages jaunes, je surfe sur Internet, je visite un de ces salons où on croise tous les trucs les plus bizarres, du pédalo à remonter le temps à la saucisse végétarienne en passant par l’aubergine hypnotisée. Et là, comme le hasard fait bien les choses, je vois un centre de yoga juste à côté de chez moi.

Ils appellent ça « raja yoga brame à cum Harry ». Ça doit être un truc de ricains avec des cerfs-volants qui brament. Fissa, je les appelle, je tombe sur une fille plutôt sympa qui me dit de venir aux réunions d’informations qu’ils font le dimanche matin. Ça m’embête un peu de laisser les enfants, mais bon, je leur prépare le petit déj, je leur allume la télé. Après tout, ce n’est que pour une
heure et c’est pour la bonne cause. Eux aussi, ils ont droit à une maman cool, non ?!

Je me pointe dans le centre en question. Bon, il y a des images indiennes aux murs, je vois des gens habillés en blanc. L’atmosphère est vachement silencieuse, plus zen tu meures !

Je me laisse guider.

Pas des postures physiques, mais mentales

Première déception : d’entrée de jeu, le type un peu chauve qui nous présente le truc nous annonce que ce n’est pas un yoga à base de positions physiques mais de postures mentales.

Kézaco ?

Zut, moi qui comptais perdre quelques kilos en faisant une gym saine, j’en suis pour ma cellulite ! Bon, je vais me rattraper sur la méditation. C’est bon ça, la méditation ! Ça vide la tête.
Exactement ce qu’il me faut. Sauf que j’ai déjà essayé et que je n’y suis pas arrivée. Ce qu’il me faut, c’est une bonne technique. Un de ces trucs où tu restes assise en tailleur, sans bouger, sans manger et sans boire, le dos droit pendant huit heures à te concentrer sur ta respiration. Je ne sais pas si je tiendrai le coup !

Or justement, le yogi un peu chauve continue son speech, j’en zappe la moitié qui me rase un peu, quand soudain, deuxième déception, je l’entends dire que la méditation des Raja machins, c’est pas une technique mais une conscience !

Pas une technique, mais une conscience 

Ouh lala, où est-ce que j’ai mis les pieds encore moi ?

Il se lance dans toute une explication comme quoi on n’est pas ce corps, mais qu’on est des points minuscules de bidules spirituels qui marchent comme la mécanique quantique (ils doivent chanter en groupe avec des ustensiles) et que Dieu c’est un point de lumière (ça se saurait quand même !)

J’ai rien compris.

Ensuite, il nous a fait méditer en nous regardant de façon franchement très insistante, limite gênante, en parlant tout doucement comme si on était des demeurés et en nous demandant de faire pareil une fois chez nous. Compte là-dessus, mon bonhomme !

Bon, ensuite on a posé des questions. Valait mieux. J’ai demandé combien je vous dois docteur. Et là, troisième déception, il nous annonce que c’est que du bénévolat et que tout est gratuit !

Pas payant, mais bénévole et gratuit

Ça y est, je me dis, je suis tombée dans une secte ! Eh bah non, quatrième déception, si je puis dire, c’en est même pas une !

Je sais, parce que ça fait cinq ans que j’y viens régulièrement vu que c’est à côté de chez moi. Au début, j’ai eu du mal avec les gens en blanc et les images indiennes. Et puis ces sermons qu’ils lisent tous les matins qui sont plein de termes hindous totalement abscons que t’as intérêt à être initiée grave !

Mais surtout, je n’arrivais pas à méditer. Pas de posture, pas de technique de respiration. Y avait bien quelques CD, mais on s’lasse, c’est humain !

Et puis un jour, j’ai compris : en fait c’est à la fois super dur et hyper simple. C’est une conscience, c’est bien ça qu’il avait dit le premier jour. Que tu sois dans le métro ou au boulot, y a rien à faire qu’à être bien avec toi-même et avec ton Ami spirituel qui est toujours là pour toi, parce qu’il n’est pas physique, lui.

Moi non plus d’ailleurs, il pouvait pas le dire plus tôt ?!

Retour haut de page