La philosophie du Raja Yoga


Parmi les voies spirituelles, les voies de transformation et d’élévation du soi,
le Raja Yoga est pratiqué depuis des millénaires en Inde.

La pratique du Raja Yoga ou yoga royal, se réfère généralement aux Yogas Sutras de Patanjali, dont on situe l’existence entre 200 à 500 ans avant J-C. Les Yoga Sutras, composés de quatre livres, sont des clés de sagesse et de connaissance spirituelle sous forme d’aphorismes. Ils enseignent la libération des contraintes mentales et des illusions, la mise en œuvre de la réalisation spirituelle et l’accomplissement du bonheur à travers l’action juste.

Le Raja Yoga ou l’âme souveraine

Le Raja Yoga vise la maîtrise du royaume du soi, dont l’âme, la conscience, est souveraine. Le défi de l’étudiant en Raja Yoga est de devenir maître de lui-même en connaissant et contrôlant ces trois organes subtils que sont l’esprit, l’intellect et les sanskars. Avec la maîtrise de ces organes subtils vient la maîtrise des organes des sens. Le Raj Yogi doit pouvoir choisir ses pensées : les arrêter en renforçant le pouvoir de l’intellect ou leur donner la liberté de se matérialiser en action.

Le fonctionnement optimum de l’âme s’accompagne d’un grand sentiment de paix et de contentement intérieur. L’âme maîtresse d’elle-même n’est plus accaparée et fatiguée par les désordres du mental nés de l’abondance de pensées non productives qui la vident de son énergie. Elle choisit ses actions au lieu d’être assujettie, à son insu, à des habitudes de fonctionnement telles que ses réactions, ses actions compulsives ou ses émotions. Une âme souveraine est consciente de ses motivations, de son attitude, de son comportement et du besoin des autres.

La conscience s’est engagée sur le chemin de la transformation…

Une vision positive

Le Raja Yoga des Brahma Kumaris repose sur une vision positive de l’Homme et vise à l’épanouissement de ses qualités inhérentes et naturelles. L’étudiant de Raja Yoga est invité à réfléchir à des concepts métaphysiques et spirituels tels que la nature de l’être, la notion de divin, les lois spirituelles qui régissent l’univers, la notion cyclique de l’histoire humaine commune aux plus anciennes traditions orientales…
Ces concepts s’approfondissent par l’étude et se renforcent dans les réalisations et expériences faites au cours de la méditation. L’étudiant développe ainsi autonomie, tolérance, compassion, motivation personnelle et intuition.

Retour haut de page